Choisis un thème!
Espace publicitaire

Quand la faim rend les animaux malins

19 février 2018 - Marie-Claude Ouellet

Pour satisfaire leur appétit, certains animaux font preuve d’ingéniosité et parfois même de gourmandise!

Les animaux cuisinent-ils ?

Cuisiner, ça sert à détruire les toxines et les microbes présents dans la nourriture et à faciliter la mastication et la digestion. En combinant les divers ingrédients d’une recette, on rehausse aussi leur saveur. Dans la nature, les animaux se contentent de manipuler leur nourriture et d’y apporter des transformations sommaires.

Corneilles casse-noisettes

Au bord de la mer, pour manger des moules, les corneilles doivent d’abord ouvrir la coquille. La solution ? S’envoler en tenant la moule dans leur bec et la laisser tomber sur un rocher afin qu’elle se fracasse.

Les corneilles des villes utiliseraient un stratagème encore plus perfectionné pour casser les noix : elles les laisseraient tomber sur une route passante et attendraient qu’un véhicule roule dessus ! Si la noix est mal positionnée – trop au centre de la route, par exemple – il la replacerait sur le passage d’un véhicule. Certaines corneilles auraient même appris à placer la noix sur un passage piétonnier pour éviter de se faire heurter !

Des chimpanzés plutôt gourmets !

Les chimpanzés aiment-ils les aliments cuits ? Des scientifiques l’ont testé dans un sanctuaire en République démocratique du Congo. D’abord, les scientifiques ont offert aux singes des patates douces crues et cuites. La grande majorité des chimpanzés (88 %) ont choisi les patates cuites.

Ensuite, les scientifiques ont présenté aux animaux un « cuiseur magique », un plat muni d’un double fond. Le chimpanzé introduit une tranche de patate douce dans le plat et le remet à l’expérimentateur qui le fait « cuire » en le secouant. La patate crue est en fait remplacée par une patate cuite dissimulée dans le double-fond du plat.

Plusieurs de ces chimpanzés ont été capables de patienter – entre une et trois minutes – pour obtenir des patates cuites. Patienter avant de manger exige un grand contrôle de soi et constitue une qualité essentielle pour cuisiner. Or, la majorité des animaux en sont incapables. Même chez les humains, plusieurs ne peuvent résister à l’envie de grignoter une partie des ingrédients avant d’avoir complété la recette qu’ils concoctent !

Kanzi, le singe qui cuisine sur un feu de bois

À part l’humain, aucun animal n’est capable de faire du feu. Cependant, en 2011, dans un centre de recherche, une primatologue a enseigné à un bonobo comment allumer un feu avec un briquet ou des allumettes. Depuis, Kanzi se plaît à cuire des burgers et des omelettes à la poêle et à faire griller des guimauves ! Il ne lui manque que la toque de chef !

La dent salée des macaques de KOshima

L’île de Koshima abrite une colonie de macaques japonais implantée par des biologistes. Ils nourrissent les singes en leur jetant des morceaux de patates douces sur le sable. Comme les macaques détestent avoir des grains de sable entre les dents, ils nettoient les patates en les frottant avec leurs pattes !

Un jour, une femelle a eu la brillante idée de rincer les patates dans la mer. La guenon semble avoir adoré les patates assaisonnées de sel. Bientôt, d’autres membres du groupe se sont mis à tremper les patates dans l’eau salée avant d’en croquer une bouchée. La « recette » de patate sucrée-salée était née !

Pour voir d’autres animaux ingénieux :

 

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

Une réponse à “Quand la faim rend les animaux malins”

  1. Elliot dit:

    Je trouve que les animaux sont très intelligents 💡