Choisis un thème!

Sur la piste des animaux mystérieux

22 mars 2018 - Bruno Lamolet

Illustration : Jean-Philippe Marcotte

 

Partir à la recherche de monstres marins, d’hommes-singes, de calmars géants ou de requins gigantesques, c’est vraiment sérieux ?

Chercher de nouveaux animaux, ça fait partie du travail des zoologistes, les spécialistes du monde animal. Chaque année, ces scientifiques en découvrent des milliers, principalement des insectes. Ils trouvent aussi toutes sortes d’espèces étranges dans les grands fonds marins. Mais proche de la surface et sur la terre ferme, débusquer de nouveaux gros animaux, c’est exceptionnel !

Plusieurs animaux ont été découverts récemment, comme le dragon de Komodo, en 1910 en Indonésie et le tapir noir, en 2013 en Amazonie.

Les montres aquatiques

Partout sur la planète, des témoignages et des légendes laissent croire à l’existence de gros animaux encore inconnus. Ce sont des témoignages de ce genre qui ont mis les scientifiques sur la piste du saola et de l’okapi. Toutefois, certains récits mentionnent des animaux inconnus très étranges, parfois dignes d’un film fantastique ! Parmi les plus connus, on compte le Bigfoot, le Yéti ou le monstre du Loch Ness !

Pour les scientifiques, l’existence de ces animaux extraordinaires est très improbable. Y a-t-il des preuves de leur existence ?

Le mégalodon : disparu

Ce requin féroce plus grand qu’un autobus a vraiment existé. Mais il s’est éteint il y a 2,6 millions d’années ! Ceux qui rapportent en avoir vu ont probablement aperçu un requin- pèlerin ou un requin-baleine. On raconte parfois que des dents de mégalodon très récentes ont été retrouvées. Mais c’est une légende urbaine !

Le kraken : mythe

Illustration : Jean-Philippe Marcotte

 

Le kraken est une sorte de pieuvre géante. On racontait qu’il pouvait attaquer les bateaux. Cette vieille légende a sans doute été inspirée par le calmar géant. Mais, malgré ses tentacules longs de 10 mètres, le calmar géant n’attaque pas les bateaux.

Le calmar colossal : vrai

En 1925, on a découvert les restes d’un calmar encore plus grand que le calmar géant dans l’estomac d’un cachalot. Cette nouvelle espèce a été nommée calmar colossal. Depuis, on a découvert d’autres restes dans des estomacs de cachalots et de requins, ainsi que des individus entiers pris dans des filets de pêche profonde. Le calmar colossal atteint 14 mètres de long et pèse 750 kilogrammes. Pas étonnant qu’il ait l’air monstrueux à côté d’un
humain !

Vraie ou fausse science ?

Trouver des animaux inconnus en partant de témoignages, d’histoires ou même de légendes, c’est le but de la cryptozoologie : la science des animaux inconnus. (Crypto signifie caché en grec ancien.)

Cependant, la grande majorité des scientifiques estiment que la cryptozoologie est une fausse science. Pour eux, les cryptozoologistes s’intéressent trop à des animaux imaginaires, alors qu’il reste un nombre astronomique d’animaux réels à découvrir. De plus, beaucoup de cryptozoologistes croient tellement fort à ces animaux extraordinaires qu’ils acceptent des preuves faibles et ignorent des critiques justifiées. Pour les scientifiques, un cryptozoologiste sérieux, c’est finalement un zoologiste !

Les hommes-singes

L’existence d’hommes-singes est rapportée dans plusieurs régions du monde. En Amérique du Nord, cet être mythique est appelé Bigfoot ou Sasquatch. Dans l’Himalaya, c’est le yéti. Ce sont les deux cas d’homme-singe les plus connus.

Il s’agirait de pré-humains, comme l’homme de Néandertal ou l’australopithèque, qui auraient survécu jusqu’à notre époque. Mais, peu importe d’où ils viennent, rien n’indique qu’ils existent vraiment. Les photos floues et les témoignages sont peu convaincants. On a retrouvé des poils appartenant supposément à des hommes-singes, mais l’analyse de leur ADN a révélé que ces poils venaient d’animaux connus, comme des ours.

Une vidéo de 1967 prise dans une forêt californienne est très populaire chez ceux qui croient au Bigfoot. Elle montrerait un homme-singe dans son habitat naturel.

Pour les sceptiques, c’est un humain dans un costume qui se laisse facilement filmer, donc une farce. Mais si un ou plusieurs Bigfoot existent vraiment, pourquoi n’avons-nous pas encore trouvé de traces de leur existence ? Même après 50 ans de recherche et de progrès technologique !

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

2 réponses à “Sur la piste des animaux mystérieux”

  1. Sacha dit:

    Je trouve que les mégalodons sont très intéressants.

  2. Charlie dit:

    Le calmar colossal fait peur 😯