Choisis un thème!

SOS monarques

23 août 2017 - Marie-Claude Ouellet

asclepiade monarque

Les monarques se font de plus en plus rares. Heureusement, tu peux contribuer à les protéger! C’est d’ailleurs ce que fait la Fondation David Suzuki avec son mouvement L’effet papillon.

On estime qu’en moins de 20 ans, la population de monarques de l’est de l’Amérique du Nord a chuté de près de 90 %. Cette triste statistique est si préoccupante que les spécialistes craignent que les monarques disparaissent de la planète!

L’asclépiade : indispensable!

jardin-maisonLa survie des monarques est étroitement liée à la présence de l’asclépiade, une plante sauvage. Autrefois, cette plante poussait abondamment au Canada et aux États-Unis. Mais le développement urbain et l’usage d’herbicides ont fait disparaître de nombreux plants. Or, c’est la seule plante sur laquelle les monarques pondent. Et c’est aussi l’unique nourriture des chenilles des monarques.

De plus, la sève laiteuse de l’asclépiade contient des substances toxiques. En la mangeant, les chenilles du monarque accumulent ces poisons dans leur corps, ce qui leur donne un goût horrible. Grâce à cette astuce, la chenille, la chrysalide et le papillon sont protégés de plusieurs prédateurs!

COMMENT AIDER LES MONARQUES?

insecticide300

  1. N’utilise pas de pesticides
    Les herbicides et les insecticides peuvent tuer les monarques et les asclépiades.
  2. Crée un mini-jardin pour attirer les monarques
    Plante des fleurs sauvages dans ta cour ou mets quelques pots de fleurs sur ton balcon, au soleil. Les fleurs préférées des monarques sont les asclépiades. Choisis des espèces indigènes (originaires d’Amérique du Nord), pas des espèces tropicales. On peut acheter des asclépiades dans les centres de jardinage ou commander des graines ou des plantules à la Fondation David Suzuki.
  3. Participe à Mission monarque
    Depuis 2016, l’Insectarium de Montréal et ses partenaires mènent une recherche pour tenter de sauvegarder le monarque au Canada. Son objectif? Vérifier si la présence de l’asclépiade a un effet sur la diminution du nombre de monarques de l’Amérique du Nord. Pour cela, l’Insectarium demande l’aide de citoyens comme toi!

mission monarque300Pour participer, il suffit de créer un compte sur le site web de Mission monarque, de trouver des asclépiades et de vérifier si des chenilles de monarques s’y trouvent. On note ses observations sur la feuille de prise de données et on les inscrit sur le site web. Le programme Mission monarque connaît un grand succès. En 2016, plus de 1 000 personnes y ont participé! Seras-tu du nombre l’été prochain?

Savais-tu que?

Les monarques sont d’infatigables voyageurs! L’automne, ils parcourent plus de 4 000 kilomètres pour passer l’hiver au Mexique. De novembre à mars, des millions de monarques s’agglutinent sur les arbres au Mexique. Ils restent inactifs, sans manger. Au printemps, ils reprennent la route vers le nord. Ils se reproduisent en chemin et ce sont leurs descendants qui arrivent chez nous en juin.

Les monarques du Québec sont principalement menacés par la réduction du nombre de plantes d’asclépiades, par la coupe illégale d’arbres et par les mauvaises conditions météorologiques qui surviennent dans leurs aires d’hivernage au Mexique.

monarques migration