bandeaudossierjacques560

Partout où il va, notre dessinateur Jacques Goldstyn observe les roches et rapporte des cailloux. Avant de dessiner pour Les Débrouillards, il a étudié en géologie et travaillé comme géologue en Abitibi et en Gaspésie. Jacques a même cherché du pétrole en Alberta!

Voici ses meilleurs trucs pour observer des phénomènes géologiques près de chez toi :

Cimetière225
En ville : les bâtiments historiques en pierre sont un bon endroit pour observer différents types de roches. Et on découvre l’histoire par la même occasion!

Au cimetière : en regardant les plus vieilles pierres tombales, on peut comparer la résistance de différentes roches. Le marbre est plus facile à sculpter, mais très affecté par la pollution et les pluies acides qui attaquent et décomposent la roche.

À la campagne : on voit souvent des constructions en pierres des champs. Contairement aux blocs de pierre taillée, ces pierres sont plus rondes et de couleurs variées. Les fermiers les trouvaient mélangées à la terre dans les champs environnants. Elles ont été laissées sur place il y a des dizaines de milliers d’années par les glaciers!

dreamstime_xl_71103781

Sur les rives du Saint-Laurent : ce sont des roches sédimentaires : on voit bien les différentes couches, on dirait des piles de crêpes ! Au début, ces couches étaient horizontales. Plus tard, elles ont été plissées par les mouvements de la croûte terrestre. Les roches ont été redressées pour devenir presque verticales!

rives-fleuveSophie-Brodeur560

Sur les autoroutes : la croûte terrestre est souvent recouverte de terre, d’asphalte, de béton… Mais sur les bords des routes, on voit souvent de grandes parois de roche à nu. Ouvre l’oeil! C’est un endroit pour observer les couches géologiques.

coucheroche560

Pour en savoir plus sur l’histoire de Jacques et la géologie, consulte ton magazine de mai 2017.

Articles reliés