TAG_Facebook_Pixel
Choisis un thème!

Le cocktail de barbe à papa

25 juin 2015 - Les Débrouillards

cocktail225Prépare un cocktail qui sort de l’ordinaire… surtout côté sucre !

 

Il te faut :
– Un grand verre
– De l’eau gazeuse non sucrée, nature ou au citron (exemple : Perrier)
– De la barbe à papa (disponible à l’épicerie ou dans certains dépanneurs)
– Une paille

materiel

Voici comment faire :

1. Dépose dans le verre beaucoup de barbe à papa. Exagère la quantité de manière à former des pics sortant littéralement du verre. Attention de ne pas trop manipuler la barbe à papa puisque celle-ci a tendance à fondre à l’humidité.

etape1_barbe

2. Verse doucement l’eau pétillante sur la barbe à papa. Elle se dissout ! Tu peux rajouter davantage de barbe à papa. En combinant diverses couleurs, la coloration de l’eau variera.

etape2_barbe etape2_1_barbe

barbe_papa

 

Un peu plus

– Comme décoration, forme une boule de barbe à papa et dépose-la sur le rebord du verre.
– Avec une tranche de citron, humidifie le contour du verre. Puis, trempe-le dans l’assaisonnement de ton choix (bonbon en poudre pétillant, acide citrique, poudre de Jell-O) afin de couvrir le pourtour du verre.

D’où vient cette mousse sucrée?

La barbe à papa est une friandise faite uniquement de sucre et de colorant. On peut aussi l’aromatiser. Plusieurs histoires racontent l’invention de la barbe à papa. La plus crédible est celle de William Morrison et de John C. Wharton, qui auraient inventé en 1897 une machine à barbe à papa. En 1904, à la Foire internationale de Saint-Louis (États-Unis), ils présentèrent leur confiserie au public. Ils les vendaient 25 cents, ce qui était cher à l’époque. Malgré tout, près de 70 000 barbes à papa furent dévorées ! Comme tu dois te l’imaginer, la barbe à papa n’est pas bonne pour les dents. N’abuse donc pas de notre cocktail !

barbe225
Photo : Dreamstime

Pour obtenir de la barbe à papa…

Une machine transforme le sucre en filaments de sucre caramélisé cristallisé. Cette machine est constituée d’une grande cuve et d’un anneau central dans lequel on dépose le sucre granulé et qui tourne très rapidement. Le sucre est chauffé et fondu. À cause de la force centrifuge, le sucre liquide s’échappe par de minuscules trous et se solidifie dans la grande cuve, au contact de l’air ambiant plus froid. On enroule ces filaments autour d’un bâton et on déguste !

 

Texte: Yannick Bergeron
Photos: Laurence Labat
Merci à la Débrouillarde : Nguyen Thi Kim Lan
Ilustration : Jacques Goldstyn