Choisis un thème!

10 faits surprenants sur les suçons

5 janvier 2016 - Les Débrouillards

FRESA_560

1. Connais-tu les suçons Chupa Chups ? Cette marque vient d’Espagne, où chupar signifie sucer. C’est le grand peintre Salvador Dali qui a dessiné le logo en forme de marguerite, maintenant reconnaissable à travers le monde.

 


 

Ferrari-color_560
Photo tirée de YouTube

2. Le plus gros suçon de tous les temps pesait 3 175 kg, soit autant que 145 000 suçons normaux ! 28 personnes ont travaillé pendant plus de 14 heures pour fabriquer ce suçon au chocolat.

 


 

 

dumdum210

3. Les suçons Dum-Dums sont connues pour leurs 16 arômes officiels, mais aussi pour leur fameuse « saveur mystère ». En fait, la recette « secrète » est assez simple : plutôt que de nettoyer les moules, les confiseurs mélangent le restant du lot précédent avec la prochaine fournée de suçons… peu importe les arômes impliqués !

 


 

4. Des suçons pour remplacer les vaccins ? C’est l’idée de parents qui ne voulaient pas faire vacciner leurs enfants contre la varicelle. Ils pensaient qu’en faisant lécher des suçons par des enfants atteints eux mêmes de la maladie, leurs enfants allaient renforcer leur système immunitaire. Malheureusement, ces parents ne savaient pas que la varicelle est un virus qui se propage par l’air et non pas par la salive !

 


 

Dav_sucon1_560

Illustration : David Rémy Goldstyn

5. George Smith, un confiseur américain, est le père du suçon moderne. En 1908, il est le premier à mettre un bonbon dur sur un bâton (autrefois, on léchait plutôt des bonbons mous). D’après la légende, il aurait nommé son invention d’après le nom de son cheval de course préféré, Lolly Pop*. Il est le premier, en 1931, à breveter la friandise qui deviendra célèbre.

* Selon les linguistes, en vieil anglais, « lolly » voulait dire « langue » et « pop » voulait dire « claque ».

 


 

 

Dav_sucon2_560
Illustration : David Rémy Goldstyn

6. Pourquoi les suçons ont-ils la même apparence que le verre ? Parce qu’ils font partie d’une même famille de solides : les amorphes. Leurs atomes ne sont pas arrangés d’une manière ordonnée. C’est d’ailleurs grâce à cet arrangement pêle-mêle que le suçon se brise facilement. Si les atomes étaient disposés de manière ordonnée, les sucettes seraient immangeables !

 


 

 

dreamstime_l_45009910_560
Photo : Dreamstime

7. 2 500 coups de langue : voilà le travail demandé pour terminer un suçon de 2,5 cm de diamètre, ont calculé des scientifiques. Pour y arriver, ils ont étudié la transformation du suçon dans l’eau en mouvement.

 


 

 

brainporta_560
Photo : BrainPort

8. Voir à nouveau… grâce à un « suçon » ! C’est ce que permet BrainPort. La personne aveugle porte sur sa tête une caméra qui filme en noir et blanc. Sur sa langue, un dispositif en forme de suçon lui transmet les informations visuelles captées par la caméra. Par exemple, des pixels blancs donnent une forte impulsion électrique, des gris une impulsion moyenne et des noirs pas d’impulsion du tout. Au début, la personne doit apprendre ce que chaque impulsion signifie. Puis, avec le temps, elle finit par intégrer l’information. Elle développe un nouveau sens !

 


 

 

Dav_sucon3.2_560
Illustration : David Rémy Goldstyn

9. Selon les trouvailles archéologiques, le suçon aurait plusieurs milliers d’années d’existence ! Nos ancêtres utilisaient le miel pour protéger la nourriture. Ils plantaient un bâton dans l’aliment couvert de miel (des fruits ou des noix) et le mangeaient plus tard en léchant ou en mordant le suçon primitif. La tradition s’est presque perdue jusqu’au 17e siècle, où des vendeurs dans les rues de Londres ont relancé la mode de la sucrerie sur un bâton.

 


 

Canadien_560

10. Du sucre, du sucre et encore du sucre, voilà à peu près les ingrédients de base du suçon. Le gras et le beurre déterminent la friabilité, la dureté, la saveur et la texture du bonbon. Ajoutez du colorant et la température de cuisson idéale, et vous voilà avec votre suçon favori !