Choisis un thème!

Opération « colliers »

4 décembre 2014 - Marie-Claude Ouellet

IMG_2091_500Équiper une ourse polaire d’un collier GPS est une opération délicate et risquée! Mais le Dr Thiemann a l’habitude; au cours de ses 13 ans de carrière, il a capturé 300 ours et en a muni 25 de colliers émetteurs.

Ces appareils sont posés uniquement sur des femelles. Eh non, ce n’est pas une question de coquetterie! Comme le cou des mâles est généralement plus large que leur tête, ils se débarrasseraient aisément du collier qui se perdrait à jamais dans la nature… Ce n’est pas le cas des femelles.

 

Voici les étapes suivies pour poser le collier.

IMG_2472_500

1. Avant d’équiper une ourse d’un collier, il faut l’immobiliser pour éviter qu’elle se blesse… ou qu’elle blesse les chercheurs. Gregory nous explique comment l’opération se déroule.

« À bord d’un hélicoptère, nous survolons le sol à la recherche d’ours. Lorsque nous en repérons un, nous utilisons un fusil pour lui envoyer une fléchette qui injecte un tranquillisant. »
IMG_4890_500
IMG_2502_5002. Une fois l’ours immobilisé, nous pouvons l’approcher pour le mesurer, le peser, calculer son pourcentage de gras et prendre des échantillons de poils et de gras.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_2465_500
3. Pour identifier chaque individu, nous lui tatouons un numéro à l’intérieur de la lèvre supérieure et nous fixons une étiquette de plastique sur une des ses oreilles.

 

 

 

 

IMG_4466_500
4. Finalement, nous extrayons une petite dent (inutile à l’animal) qui nous servira à déterminer son âge. Pour cela, nous comptons les anneaux de croissance présents sur la dent.

 

 

 

 

IMG_2080_500
5. Enfin, nous attachons un collier GPS sur chaque ourse. Toutes les quatre heures, l’appareil envoie un signal qui nous permet de savoir où se trouve chaque individu.

Photos fournies par Gregory Thiemann.