Choisis un thème!
Espace publicitaire

La « magie » des épinards autogonflants

25 mai 2021 - Yannick Bergeron

Comment faire remonter à la surface des épinards coulés ? Fournis-leur quelques ingrédients et de la lumière.

Il te faut :

  • Un grand vase transparent
  • De l’eau
  • Du bicarbonate de soude
  • Du savon à vaisselle
  • Des feuilles d’épinards
  • Un poinçon ou une grosse paille
  • Une seringue de 80 ml, offerte en pharmacie
  • Une lampe avec une ampoule de 100 watts

Cette expérience illustre une caractéristique unique des plantes et de quelques espèces de microorganismes : leurs cellules fabriquent elles-mêmes leur nourriture !

Ainsi, avec du gaz carbonique, de l’eau et de la lumière comme source d’énergie, les plantes vertes fabriquent un sucre : le glucose. C’est la photosynthèse.

Le glucose sert ensuite de carburant pour la plante. Ou bien de bloc de construction pour fabriquer d’autres sucres, de l’amidon, des protéines ou toutes sortes de molécules végétales.

Gonflés par la photosynthèse

En plus du glucose, la photosynthèse produit un « déchet » : de l’oxygène. Oui, l’oxygène qu’on respire. Il est produit par les êtres vivants capables de photosynthèse. Quand on expose les confettis d’épinards à une forte source de lumière, la photosynthèse s’accélère et produit rapidement beaucoup de glucose et d’oxygène. Celui-ci fait remonter les confettis à la surface, comme des bouées. Plus la photosynthèse produit de l’oxygène rapidement, plus les confettis remontent vite.

Les coulisses de l’expérience

À quoi sert le bicarbonate de soude dans cette expérience ? En se dissolvant, il enrichit l’eau en gaz carbonique, ce qui alimente la photosynthèse.

Et le savon à vaisselle ? Il détruit la cuticule. C’est une pellicule cireuse qui recouvre la feuille. Elle est imperméable aux gaz et à l’eau. En l’absence de cuticule, quand on exerce les succions avec la seringue, l’air contenu dans les feuilles sort directement des confettis. Et l’eau entre dans les feuilles, en amenant le gaz carbonique nécessaire à la photosynthèse.

LE SAVAIS-TU ?

Pour capter l’énergie lumineuse, les plantes comptent sur une molécule agissant un peu comme un panneau solaire : la chlorophylle. C’est cette molécule qui rend les feuilles des plantes vertes.

Texte et conception des expériences : Yannick Bergeron

 

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: