Choisis un thème!

5 conseils pour mettre fin à la corvée… des tâches familiales !

19 mai 2021 - Annie Labrecque

Comment inciter nos enfants à participer aux tâches dans la maison ? Voici quelques trucs pour les motiver un brin !

1 – Choisir les bons mots

Si on souhaite que son enfant participe aux tâches ménagères, il faut d’abord prêter attention aux mots utilisés. « Au lieu de demander à l’enfant d’aider maman ou papa à effectuer une tâche, mieux vaut lui dire que le salon a besoin d’être épousseté ou que l’aspirateur doit être passé », explique Stéphanie Deslauriers, psychoéducatrice et auteure du livre Le bonheur d’être un parent imparfait. « De cette façon, on envoie un message plus clair que ce n’est pas juste la maison des parents, mais celle de toute la famille », ajoute-t-elle.

2 – Garder une attitude positive

Même s’il n’y a rien de palpitant à passer l’aspirateur ou à laver le plancher, tâchez de garder une bonne attitude envers le ménage. Ainsi, il y a plus de chance que votre jeune fasse de même. Et faites valoir les avantages du travail partagé. En divisant les tâches, on les fait plus rapidement et on peut ensuite faire des activités plus plaisantes.

3 – Chacun sa tâche !

À l’aide d’un tableau placé bien en vue – par exemple, dans la cuisine –, on indique les tâches de chacun. Cela évite de devoir les répéter et les énumérer. « Lorsque l’enfant sort de table, on peut lui rappeler de regarder le tableau pour vérifier s’il a effectué toutes ses tâches. Ça aide à donner un plus grand sens de l’autonomie », souligne madame Deslauriers. L’enfant connaît ainsi les attentes envers lui.

 4 – Savoir s’adapter

Votre plus vieux déteste passer le balai ? Offrez-lui de desservir la table ou de vider le lave-vaisselle. Il n’y a rien de mal à attitrer les responsabilités selon les préférences de chacun. Cependant, si celles-ci changent chaque semaine ou chaque mois, assurez-vous que c’est clair pour tous.

Bien sûr, il faut adapter la tâche selon l’âge de l’enfant. On ne demandera pas à un enfant de 6 ou 7 ans de tondre le gazon ! Mais à cet âge, il peut très bien ramasser les poubelles ou ratisser les feuilles. « Même un petit de deux ans peut y mettre du sien. Par exemple, en aidant à plier des débarbouillettes », précise la psychoéducatrice.

5 – Ensemble, c’est mieux !

Si votre enfant rechigne à se lancer dans le ménage, faites-le ensemble ! Et pourquoi pas sur une musique de son choix ? Ce sera une bonne occasion de découvrir ses goûts musicaux et de discuter avec lui. « Le nettoyage de la salle de bain peut devenir un agréable moment parent-enfant », explique Stéphanie Deslauriers.

Madame Deslauriers tient à rappeler que les protestations de la part des jeunes sont normales, même après de nombreuses années. « On doit l’accepter comme parent. Après tout, ce n’est pas épanouissant de frotter un comptoir. Mais toute la famille en bénéficie ! »

 

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: