Choisis un thème!

Comment aider votre enfant à vaincre sa peur du noir ?

3 mars 2021 - Annie Labrecque

Votre enfant appréhende l’heure du dodo, car il a peur du noir ? Voici quelques trucs pour l’aider à apprivoiser la noirceur… tout en douceur.

Comprendre la peur de votre enfant

Selon le pédiatre Jean-François Chicoine, du CHU Sainte-Justine, il faut d’abord accepter comme parent que notre enfant – y compris notre grand ado ! – ait peur de la noirceur. Et comprendre pourquoi ! Par exemple, certains jeunes s’imaginent qu’il leur arrivera quelque chose sitôt la lumière éteinte. « Dire à un enfant que le noir est sans danger, ça ne le rassurera pas », souligne-t-il. Le Dr Chicoine recommande plutôt de discuter avec son jeune pour identifier la source de cette inquiétude. Puis, on l’aide à surmonter lui-même cette peur.

Utiliser son imagination !

Pour vaincre sa peur de la noirceur, l’enfant dispose d’un outil très efficace : son imagination. Par exemple, les monstres ou les méchantes sorcières ont l’habitude de se cacher sous le lit ? On les fait fuir avec un vaporisateur d’eau, une arme fatale contre les intrus de la nuit ! « Si l’enfant est encore en âge de croire au père Noël, il y a de bonnes chances que ça fonctionne », affirme le Dr Chicoine. Pour les plus vieux, le pédiatre conseille des moyens plus classiques, comme une lampe de poche laissée près du lit ou une veilleuse.

Des conditions propices au sommeil

Votre enfant refuse d’aller se coucher ? « Parfois, ce n’est pas la peur du noir qui est en cause, mais la difficulté à s’endormir », explique le Dr Chicoine. Pour ne pas perturber le sommeil, on recommande d’éviter les écrans au moins une heure avant d’aller au lit. On troque donc le gadget techno pour un bon livre ou un magazine. Et pour favoriser le sommeil, le pédiatre suggère une atmosphère tranquille, avec lumière tamisée et musique douce. Aux plus petits, on peut donner la responsabilité d’endormir leur toutou préféré ! Selon le Dr Chicoine, cette tâche peut aider l’enfant à plonger dans le sommeil.

Et les cauchemars ?

La peur du noir et le cauchemar sont deux phénomènes différents. Les cauchemars sont souvent associés à de petits traumatismes. « Des traumatismes du point de vue de l’enfant et non de l’adulte, précise le pédiatre. Une chicane de parents, un déménagement ou l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille. » Pour venir à bout des cauchemars, il faut identifier ce qui chicote notre enfant. Cela fait, on pourra ensuite le rassurer.

La peur du noir, un passage obligé ?

Dans sa pratique, le Dr Chicoine remarque que la crainte de la noirceur survient plus souvent chez les enfants ayant un tempérament anxieux face à de nouvelles expériences. Cette peur peut se développer en réaction à un stress vécu par la famille. Ou à cause du contexte de la pandémie. Selon le pédiatre, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, à moins que cette peur persiste au-delà de l’adolescence.

 

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: