Choisis un thème!

Comment garder son enfant motivé jusqu’à la fin des classes ?

2 juin 2021 - Alexandra Perron

L’appel des jeux extérieurs est plus fort que celui des devoirs et des leçons ? C’est bien normal ! Mais la course n’est pas terminée, le dernier bulletin comptera pour 65 % de l’année scolaire. Voici cinq conseils pour garder son enfant motivé dans ce sprint final.

Cet essoufflement à quelques semaines des vacances, Annie Harvey le constate chaque année. Rédactrice principale et chroniqueuse pour le site Internet Alloprof, service d’aide aux devoirs, elle reconnaît que cette fatigue est un peu exacerbée par le contexte actuel.

Elle invite à rappeler aux enfants, surtout aux plus vieux, que tous les efforts sont faits pour revenir à la vie normale. Mais en attendant, l’école, c’est super important, c’est leur avenir.

Conseil 1 : Garder le sourire !

Les enfants sont des éponges émotives et ont tendance à nous imiter. « En étant nous-mêmes enthousiastes face aux leçons, il y a de bonnes chances qu’ils adoptent la même attitude », rappelle Mme Harvey.

Pour maintenir le moral des troupes, on fait sentir à l’enfant qu’il n’est pas tout seul. On est là pour l’aider et le guider ! On lui témoigne aussi notre confiance : « Tu as toutes les ressources en toi pour réussir. » Et notre amour, peu importe ce qui arrivera.

Oui, les examens, c’est stressant. Mais c’est aussi formateur pour l’enfant, ça l’aidera plus tard à gérer son stress. N’hésitez pas à le lui expliquer.

Conseil 2 : Donner des choix

Les études le démontrent : quand un enfant a une certaine impression de liberté, un cercle vertueux s’enclenche. « Il est plus motivé, et il entre dans un processus de succès », indique Mme Harvey.

Les choix à donner peuvent être simples. « Comment vois-tu ta semaine ? Préfères-tu deux longues périodes d’étude ou 15 minutes chaque soir ? »

Conseil 3 : Sortir des sentiers battus

Transformer les leçons en jeux-questionnaires. Étudier les mots de vocabulaire avec des pâtes en forme de lettres. Réviser les tables de multiplication au parc. « Se sortir des cahiers, donner l’impression que c’est plus léger, ça aide à garder la motivation », poursuit Mme Harvey. Cela dit, chaque famille compose avec ses besoins et ses réalités.

Conseil 4 : Fixer des objectifs

On peut aider son enfant à se fixer des objectifs. Ceux-ci doivent être :

  • précis, clairs et bien formulés ;
  • atteignables, soit réalistes et réalisables ;
  • mesurables, pour pouvoir vérifier s’ils sont atteints ;
  • adaptables, pour les ajuster au besoin, à la baisse, ou même à la hausse pour maintenir la motivation.

Écrire les objectifs et les afficher permet à l’enfant de les garder en tête. Des exemples ? Augmenter sa moyenne de 5 % ou répondre à toutes les questions de l’examen de mathématiques. Et n’oubliez pas : toute réussite mérite d’être soulignée ! D’une petite tape dans le dos au souper pizza et film.

Conseil 5 : Responsabiliser

Comment responsabiliser sa petite dernière ? On résiste à la tentation de faire les choses à sa place. On l’aide, on l’outille et on la laisse essayer. On l’invite à planifier son travail, à prendre des notes, à poser des questions quand elle ne comprend pas. « C’est un signe d’implication, réaliser qu’on n’a pas saisi », dit Mme Harvey. On lui apprend enfin à se récompenser.

 

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: