Choisis un thème!
Espace publicitaire

Entrevue avec Samuel Piette

20 août 2022 - Les Débrouillards

Vétéran de l’équipe nationale, Samuel Piette a les yeux rivés sur la Coupe du monde cet automne ! Découvre le parcours de ce joueur vedette du CF Montréal.

 

 
Crédit photo : ROBIN ALAM/ICON SPORTSWIRE 164 (HAUT), RICH GRAESSLE/ICON SPORTSWIRE CGV/RICH GRAESSLE/ICON SPORTSWIRE/NEWSCOM (BAS), SCOTT WINTERS/ICON SPORTSWIRE (MÉDAILLON)

 

Sport Débrouillards : Quand as-tu commencé à jouer ?

Samuel Piette : À quatre ans, avec les Lionceaux de Le Gardeur, pour imiter mes deux cousins. Enfant unique, j’ai toujours été très proche d’eux.

Sport Débrouillards : Étais-tu bon au début ?

Samuel Piette : Je n’ai jamais été le meilleur, ni très jeune ni dans l’équipe nationale. Par contre, je travaillais plus fort que la majorité des autres joueurs. Même si on n’est pas le meilleur, on peut toujours persévérer et aspirer à aller plus loin. Il suffit qu’un entraîneur ou un recruteur nous remarque au bon moment.

Sport Débrouillards : Tu mesures 1,71 m. Cette petite taille t’a-t-elle nui ?

Samuel Piette : Quand on est jeune, on entend souvent qu’il faut être grand pour réussir au soccer. Je n’y ai jamais cru. Chaque position exige des caractéristiques physiques différentes. Au CF Montréal, certains sont plus petits et plus costauds, comme moi, alors que d’autres sont plus grands et plus minces.

Sport Débrouillards : À 14 ans, tu as fait des stages en France. Pourquoi ?

Samuel Piette : Je voulais jouer dans un pays où le soccer est le sport national. Je rêvais de me tailler une place dans le soccer européen. Ce périple a été toute une expérience de vie ! J’ai bien sûr appris énormément au soccer. Mais j’ai aussi découvert de nouvelles cultures et j’ai appris d’autres langues, puisque j’ai joué également en Allemagne et en Espagne. Je crois que ça m’a fait grandir un peu plus vite.

Sport Débrouillards :  Quelles sont tes qualités de joueur ?

Samuel Piette : Physiquement, je suis assez puissant. Mentalement, je donne toujours mon 100 % et je ne lâche jamais. De plus, je passe le ballon à mes coéquipiers sans hésiter pour qu’ils s’illustrent, quitte à rester un peu dans l’ombre. En revanche, je crains de prendre des risques, comme un joueur offensif le ferait, mais je travaille là-dessus.

Sport Débrouillards :  À quoi ressemblent tes semaines ?

Samuel Piette : Un match le samedi. Congé le dimanche. Durant la semaine, je m’entraîne de 60 à 90 minutes par jour sur le terrain. Je passe aussi une heure au gym presque tous les jours.

Sport Débrouillards :  Tu es le Québécois vedette du CF Montréal. Ressens-tu de la pression ?

Samuel Piette : Plus ou moins, même si les yeux sont davantage tournés vers moi. Cela dit, je dois accorder plus de temps aux médias, aux partisans et à la communauté. Mais je vois ça comme un privilège. En tant que leader, c’est une de mes responsabilités.

Objectif : Coupe du monde !

Depuis 2012, Samuel Piette a joué 61 matchs avec l’équipe canadienne. Il espère être sélectionné à nouveau pour participer à la Coupe du monde. « La qualification du Canada est un rêve devenu réalité, dit le vétéran. Mais il faut garder les pieds sur terre et se préparer sérieusement. On veut prouver que le soccer canadien a sa place parmi les meilleures équipes de la planète ! »

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: