Choisis un thème!

La plus longue, la plus haute et la plus rapide au monde !

21 mai 2019 - Les Débrouillards

© Canada’s Wonderland

Il y a quelques jours, le parc d’attractions Canada’s Wonderland, en Ontario, a inauguré une montagne russe qui bat tous les records, le Yukon Striker! Tu devras avoir le cœur bien accroché pour t’y aventurer!

Une fois bien assis dans ton siège, tu monteras une pente abrupte au sommet de laquelle tu attendras trois longues secondes avant de chuter de 75 mètres de haut, à un angle de 90 degrés! Ta vitesse de pointe atteindra 130 km/h et tu devras affronter quatre loopings en plus d’un tunnel souterrain!

Au bout de 3 minutes 25 secondes, tu retrouveras la terre ferme avec soulagement ou déception selon ton niveau de tolérance à l’extrême!

Pour y avoir accès, tu dois mesurer un minimum de 1,33 mètre.

Monte à bord de ce monstre!

Derrière le Yukon Striker et tous les  manèges se cache beaucoup de science. On t’explique.

Les montagnes russes, c’est un petit train sur rails, sans moteur, locomotive ni conducteur ! Alors comment avance-t-il ? Par gravité !

Le train est tiré en haut de la première pente, par une chaîne accrochée sous les wagons. Au sommet, le train est lâché. La force de gravité fait son travail : le train dévale la pente à toute vitesse (c’est le moment de crier !). Pendant que tu t’époumones, le train, grâce à son élan, est capable de gravir la pente suivante. Et ainsi de suite, jusqu’à la fin.

Au cours du trajet, le train perd de l’énergie à cause de la friction avec les rails et avec l’air. C’est pour ça que les pentes à monter sont de moins en moins hautes. À la fin du parcours, le train est très près du sol. Il lui reste juste assez d’énergie pour entrer en gare.

On recommence ?

© anton 5146 / iStock

D’où viennent les sensations fortes?

Surtout des changements de direction brusques des wagons.

1 . Au sommet d’une montée

En arrivant au sommet, les wagons inclinés passent rapidement à l’horizontale, mais ton corps continue de monter avant d’être retenu par la barre de sécurité. Tu as donc l’impression de t’envoler.

2.  Dans un creux

C’est l’inverse de la montée. À la fin de la descente, le train passe à l’horizontale, mais ton corps est emporté dans son élan vers le bas. Tu t’enfonces donc dans le fauteuil du wagon et tu te sens très lourd pendant un instant.

3.  Dans un virage

Les rails forcent les wagons à tourner, mais ton corps continue sur sa lancée dans la direction qu’avait le train une fraction de seconde plus tôt. Tout au long du virage, tu es repoussé vers l’extérieur. On appelle cette force, la force centrifuge.

4.  Dans une boucle inversée

Quand tu es à l’envers, cette « force » te repousse vers le haut et te garde donc collé à ton siège.

Choisis le meilleur siège pour toi 

Si tu aimes t’envoler, te sentir lourd et te faire pousser, installe-toi dans le wagon qui passe le plus vite aux endroits où la piste change de direction. C’est souvent à l’arrière.

Le meilleur des deux mondes : s’asseoir dans le dernier wagon si les sièges sont tournés vers l’arrière ! Et pour une expérience plus douce… assieds-toi au milieu! Bonne randonnée !

 

 

 

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

4 réponses à “La plus longue, la plus haute et la plus rapide au monde !”

  1. Aby w0rld ( booyah) dit:

    Malade! Je suis déjà allé là-bas, mais je n’ai pas faite celle-là. Je crois qu’elle n’était pas finie!? ?

  2. Anne dit:

    OMG! J’adore les montagnes russes, mais jamais je ne serais capable de faire celle-là!

  3. Juliana dit:

    Bonjour je m’excuse mais je suis allé sur le Yukon Striker 2 fois et ce n’est PAS effrayant.