Choisis un thème!

La recette pour des ricochets parfaits

22 mai 2019 - Annie Labrecque

As-tu déjà essayé d’effectuer une série de bonds en lançant un galet dans l’eau ? Difficile d’en faire beaucoup, mais peut-être deviendras-tu un pro en découvrant les phénomènes physiques en action !

Les scientifiques ont calculé qu’avec des conditions parfaites, on pourrait atteindre de 300 à 350 rebonds ! Jusqu’à présent, le record de bonds consécutifs est de 88 !

Il est détenu par l’Américain Kurt Steiner. Il s’entraîne depuis des années pour améliorer son lancer. Cet expert du ricochet sélectionne minutieusement ses galets : ceux-ci doivent être lisses, plats et pas plus épais que huit millimètres.

Championnat mondial de ricochets en Écosse

Si tu passes l’été à t’entraîner, peut-être pourras-tu te mesurer à des centaines de pros du ricochet ? L’objectif est d’effectuer le plus long ricochet possible. Peu importe ton âge ou ton expertise, tout le monde peut y participer ! La plus longue distance parcourue par rebonds est de 121,8 mètres ! Un record réalisé en 2018 par l’Écossais Dougie Isaacs.

Recette scientifique pour réaliser un super ricochet

Selon la science, la réussite des ricochets tiendrait surtout à ces trois facteurs : vitesse du lancer, inclinaison et vitesse de rotation du galet.

Étape 1

Il te faut un projectile ! Avec une forme plus ou moins arrondie, le galet doit tenir dans ta main, placé fermement entre ton pouce et ton index. S’il est trop lourd, ce sera laborieux de faire des ricochets. S’il est trop léger, ton lancer sera moins précis.

Étape 2

Tu as en main le galet parfait ? Prépare-toi à viser ! Les scientifiques ont déterminé que l’angle idéal est de 20° entre la trajectoire du galet et la surface de l’eau. Difficile de mesurer un tel angle (surtout qu’on traîne rarement un rapporteur d’angles dans ses poches !), mais cela signifie que ton lancer sera presque parallèle à la surface de l’eau. Au-delà de 45°, tu ne feras qu’un seul gros bond mouillé.

Étape 3

C’est le temps de lancer ! Projette le galet avec force tout en le faisant pivoter. En tournant rapidement sur lui-même, on observe un effet gyroscopique qui fait avancer le galet de manière stable, sans qu’il oscille. Ce même phénomène se produit aussi lorsque tu pédales à vélo : tu demeures en équilibre en roulant assez vite.

Quand le projectile touche la surface de l’eau, une petite partie sera immergée pour ensuite rebondir en sortant de l’eau. Si la vitesse est insuffisante, le galet s’enfonce de plus en plus profondément dans l’eau, ralentissant au fur et à mesure des bonds jusqu’à ce que le poids du galet soit supérieur à la portance. Et alors, il coule !

 

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

2 réponses à “La recette pour des ricochets parfaits”

  1. Esther-Bérénice dit:

    😮 😮 😮 😮 😮 😮 😮