Choisis un thème!

Léonard de Vinci, le génie !

23 avril 2019 - Charles Prémont

Benjamin-Hayte

 

Le 2 mai 2019, on souligne les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci. Peintre de grand talent, savant et ingénieur, il est considéré comme un génie. On l’a rencontré ! [Entrevue impossible]

Monsieur de Vinci, vous préférez inventer ou dessiner ?

C’est difficile de répondre parce que, pour moi, les deux sont intimement liés. J’ai vécu de 1452 à 1519. À cette époque, être artiste, ça voulait également dire être un peu scientifique. On devait créer nos peintures à partir de pigments, maîtriser la géométrie pour dessiner des perspectives, connaître les proportions du corps, etc.

Aussi, selon moi, la peinture devait représenter le réel. Nous n’avions pas de photos, vous savez ! À la place, on avait des peintures et des dessins.

Quels sont vos meilleurs coups scientifiques ?

Une de mes grandes réussites, c’est d’avoir utilisé une démarche proche de la méthode scientifique actuelle. Un domaine où j’ai particulièrement marqué les esprits est l’anatomie. Je voulais représenter les êtres humains dans leurs plus fins détails. Pour y arriver, j’ai disséqué de nombreux corps, même si c’était interdit par l’Église ! J’ai fait quelques erreurs, mais pour la plupart des gens, ma façon de dessiner l’anatomie humaine était révolutionnaire.

Et vous vous intéressiez aussi beaucoup à la nature, n’est-ce pas ?

Tout à fait ! L’observation de la nature m’a permis de faire de belles découvertes en botanique. J’ai aussi beaucoup étudié les oiseaux et les chauves-souris : j’aurais tant aimé voler ! J’ai imaginé beaucoup de machines volantes, un parachute, un ornithoptère (appareil volant qui se déplace en battant des ailes)… J’ai poussé mes explorations si loin que certains me considèrent, aujourd’hui, comme un des pères de l’aviation !

Je me suis aussi beaucoup intéressé à l’hydrologie, soit le comportement de l’eau. Ça me fascinait ! J’ai dessiné plusieurs plans pour dévier des rivières, créer des canaux et des ponts. Malheureusement, la plupart de mes projets n’ont pas été réalisés parce qu’ils coûtaient trop cher.

J’ai entendu dire que certaines de vos inventions s’étaient réalisées, pourtant…

C’est vrai. En 2000, l’Anglais Adrian Nicholas a testé mon concept de parachute… et il a fonctionné ! Aussi, j’avais imaginé un pont pour la ville de Constantinople (l’ancien nom d’Istanbul, en Turquie). Or, ce pont n’a pas été construit par mes contemporains : ils étaient beaucoup trop effrayés par la complexité de mes calculs ! C’est un artiste norvégien qui l’a concrétisé en… 2001 !

Mes mécènes, les gens qui me payaient, souhaitaient souvent augmenter leur gloire et leur puissance. Mon côté artistique s’occupait de la gloire, mon aspect ingénieur de la puissance.

Ainsi, même si j’étais pacifiste, j’ai conçu plusieurs machines de guerre devenues célèbres. J’ai imaginé un sous-marin et un char d’assaut. J’ai proposé  des améliorations pour les canons, les arbalètes et des chars à faux. Aucune n’a été utilisée !

Avez-vous connu des gens célèbres ?

Oui ! Parmi eux, le géomètre Luca Pacioli a beaucoup influencé ma compréhension des mathématiques. J’ai aussi côtoyé Machiavel, l’auteur du Prince, lorsque j’étais au service de César Borgia. Et François 1er, le roi de France ; je ne sais pas si je peux le considérer comme un ami, mais il a été particulièrement bon pour moi.

Chez mon maître Andrea del Verrocchio, j’ai étudié avec Sandro Botticelli, Pérugin et Domenico Ghirlandaio. Tous ont été de grands artistes. Mon meilleur compagnon, cependant, a été mon élève, Francesco Melzi. Ce fut un véritable fils pour moi. C’est d’ailleurs à lui que j’ai légué tous mes manuscrits, instruments, livres et dessins.

Mais je n’ai pas eu que des amis ! Michel-Ange, un autre artiste de renom, a été mon plus grand rival. Quel insolent, celui-là !

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: