Choisis un thème!

Toutânkhamon, un pharaon maléfique?

24 septembre 2014 - Céline Lapointe

Naissance d’une légende
La malédiction de Toutânkhamon raconte que plusieurs personnes présentes lors des fouilles et de l’ouverture du tombeau du pharaon seraient mortes peu après d’une façon un peu trop louche pour être naturelle. À cette époque, on attribua ces décès à une malédiction. Toutânkhamon se serait ainsi vengé des personnes ayant profané son tombeau.

toutankhamon225
Photo : Wikimedia Commons

De l’oiseau de mauvais augure à la momie moisie
La première victime de cette prétendue malédiction est un canari, appartenant à Howard Carter, l’archéologue qui a découvert le tombeau. Le petit volatile se fait dévorer par un cobra. Il n’en faut pas plus pour que les ouvriers travaillant sur le chantier de fouilles y voient un mauvais présage. Puis, quelques mois plus tard, en mars 1923, Lord Carnarvon, l’homme qui finance les fouilles meurt d’une piqûre de moustique qui s’est infecté.

Pendant les 12 années suivantes, 27 personnes proches de l’expédition meurent.  Parmi elles, plusieurs succombent à une grave pneumonie. Ce qui fait maintenant croire aux scientifiques que la forte présence de moisissures dans le tombeau et sur la momie pourrait être la cause de ces décès. Les champignons responsables des moisissures sont très abondants dans les tombeaux des pharaons. Ils se forment notamment à cause de la forte humidité, de la noirceur et de la décomposition de la nourriture laissée au mort pour son voyage dans l’au-delà. À noter : lors de la découverte du tombeau et pendant les semaines qui ont suivi, des tas de visiteurs et d’ouvriers se sont rendus sur les lieux, et rien ne leur est arrivé, certains moururent même très vieux!

Alors, si le jeune Toutânkhamon est, malgré lui, en partie responsable de quelques morts, cela n’a rien à voir avec une vengeance d’outre-tombe!

Photo de gauche : © Harry Burton
Photo de droite : © The Metropolitan Museum of Art / Harry Burton