Choisis un thème!

Qu’est-ce qui déclenche cette frénésie au printemps ?

22 février 2021 - Bruno Lamolet

Les plantes recommencent à pousser. Les marmottes se réveillent. Les oiseaux migrateurs reviennent du sud. Qu’est-ce qui déclenche cette frénésie au printemps ?

Pendant l’hiver, beaucoup d’êtres vivants sont au repos, pour économiser leur énergie. Certains animaux hibernent. Les plantes arrêtent de pousser. Leurs organes et leurs cellules fonctionnent au minimum.

Au printemps, la température monte et les journées allongent. Ces changements environnementaux agissent comme un réveille-matin. Ils remettent en marche les cellules et les organes des êtres endormis. Les plantes et les animaux se réveillent.

Comment la lumière du jour et la température stimulent-elles la vie au printemps ? Cela varie d’un groupe d’êtres vivants à un autre. Voici quelques exemples de nos régions.

Les mammifères au printemps :

Plusieurs mammifères, comme le tamia, la marmotte ou la chauve-souris, passent l’hiver en hibernation.

Au printemps, leur réveil dépend en grande partie d’une horloge biologique. Le déclenchement de cette horloge s’opère en automne. Une fois par année, le corps de l’animal produit des substances provoquant l’hibernation. Ainsi, si on injecte du sang d’animal en hibernation à un autre bien éveillé, celui-ci entrera en hibernation à son tour.

Toutefois, bien que son ADN le programme à une hibernation annuelle, un mammifère compte aussi sur d’autres signaux pour déterminer le début et la fin cette période.

Par exemple, au printemps, les hormones sexuelles réveillent certains animaux plus tôt s’ils sont plus vieux et qu’ils n’ont jamais eu de petits. Ça leur donne l’avantage de reprendre des forces ou de trouver un nouveau territoire avant leurs congénères. Ainsi, ils augmentent leurs chances de trouver un ou une partenaire pour se reproduire.

Quand un animal accumule peu de graisse à l’automne, il dort parfois plus longtemps. Pendant son sommeil, il consomme moins d’énergie que s’il consacrait son temps à chercher de la nourriture, encore rare au début du printemps.

Comment les insectes survivent à l’hiver ?

Les insectes ont diverses stratégies pour survivre à l’hiver. Ils passent souvent cette saison sous forme d’oeuf ou de larve.

À l’automne, ils perçoivent le raccourcissement des jours, cessent leur développement et s’immobilisent. Ils se préparent au gel, par exemple, en produisant des molécules antigel.

Une autre stratégie consiste à produire une épaisse couche de cire sur leur carapace. Ainsi, les cristaux de glace qui se forment sur eux ne se multiplient pas à l’intérieur de leur corps.

Au printemps, l’allongement de la photopériode réveille les insectes. Pour détecter ce changement, ils n’utilisent pas leurs yeux. Les scientifiques pensent que les insectes possèdent des molécules capteuses de lumière ailleurs dans leur corps.

Pour certains, comme les fourmis ou les abeilles sauvages, les reines s’enfouissent profondément dans le sol pour échapper au gel. Au printemps, quand elles sentent le sol se réchauffer, elles sortent et fondent de nouvelles colonies.

Merci aux biologistes Eve-Line Bérubé-Beaulieu, Université du Québec à Montréal ; Benjamin Marquis, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et Julia J. Mlynarek, Insectarium de Montréal, d’avoir répondu à nos questions.

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: