Choisis un thème!
Espace publicitaire

30 heures sous l’eau avec l’exploratrice Nathalie Lasselin

23 octobre 2018 - Marie-Claude Ouellet

Nathalie Lasselin est exploratrice en plongée sous-marine. En septembre dernier, elle a réalisé un véritable exploit : une plongée de 30 heures dans le Saint-Laurent ! Elle s’est lancée dans le projet l’Odyssée urbaine aquatique.

DATE DE LA GRANDE PLONGÉE :
14 septembre 2018
DURÉE DE LA PLONGÉE :
un peu plus de 30 heures
POINT DE DÉPART :
île-Perrot
POINT D’ARRIVÉE :
Repentigny
DISTANCE PARCOURUE :
70 km
ÉQUIPE À LA SURFACE :
25 personnes

Sous l’eau… Passer 30 heures sous l’eau est un véritable défi pour se déplacer, dormir et manger.

1- Se déplacer

Durant son périple sous l’eau, Nathalie a utilisé un propulseur motorisé, non pas pour avancer plus vite, mais pour aller à contre-courant lorsque nécessaire (pour récolter des échantillons de sédiments, par exemple).

2-Manger

En plongée, pas question de mordre dans une pomme ou un sandwich ! Nathalie a dû se contenter d’aliments liquides contenus dans des gourdes. Ces liquides lui ont fourni les calories et les nutriments nécessaires à la plongée. Elle raconte : « J’ai concocté des recettes avec l’aide d’un chef cuisinier en prenant soin d’ajouter des ingrédients réconfortants comme du chocolat et du miel. » Nathalie mangeait lentement, car elle devait retirer et remettre le détendeur de sa bouche à chacune de ses gorgées.

3- Dormir

Avant son périple, Nathalie s’est initiée à l’autohypnose avec un expert pour apprendre à s’assoupir durant des périodes de 15 à 20 minutes. Elle a suivi une technique mise au point par Bertrand Piccard, le pilote suisse qui a fait le tour du monde à bord de l’avion solaire Solar Impulse 2 en 2015-2016.

Les deux autres volets du projet Odyssée urbaine aquatique concernent les déchets et la santé du fleuve :

1) Corvées de nettoyage sous-marines

L’été dernier, avec des amis plongeurs, Nathalie a organisé plusieurs plongées autour de l’île de Montréal pour ramasser des déchets sous l’eau : pneus, bouteilles, vélos, barrières de sécurité, cônes orange, etc. À la fin de l’année 2019, un film, un livre et une bande dessinée raconteront l’Odyssée urbaine aquatique.

2) Prélèvements d’eau et de sédiments

Pour évaluer l’état de santé du fleuve, Nathalie a recueilli des échantillons d’eau et de sédiments (particules déposées au fond d’un cours d’eau) dans une quarantaine d’endroits entre Rockport (Ontario) et Trois-Rivières. Ces échantillons ont été analysés par des experts afin d’identifier les contaminants présents.

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: