TAG_manager
Choisis un thème!
Espace publicitaire

COVID-19: Comment fonctionnent les vaccins à ARN messager?

16 novembre 2021 - Les Débrouillards

Les vaccins contre la COVID-19 fabriqués par Pfizer et Moderna utilisent de l’ARN messager. Comment ça marche?

Un vaccin enseigne à notre système immunitaire comment reconnaître et combattre un virus. Pour faire cela, les vaccins traditionnels utilisent un virus affaibli, ou encore des morceaux de virus. Dans plusieurs vaccins contre la COVID-19, on utilise plutôt de l’ARN messager.

C’est quoi, l’ARN messager?

L’ARN messager est une substance qui indique à notre corps comment fabriquer certaines protéines. Quand une personne reçoit un vaccin à ARN messager, c’est un peu comme si on lui injectait les pages d’un livre de recettes!

Dans le vaccin de la COVID-19, il s’agit de la recette pour fabriquer la protéine « spike » : les petits piquants qu’on voit à la surface du coronavirus.

Après la vaccination, les cellules du corps vont donc « lire la recette » et se mettre à fabriquer ces piquants. Un peu comme si elles se fabriquaient un chapeau pour se déguiser en coronavirus!

Illustration humoristique. Des personnages représentant les cellules du corps humain. Le premier lit une recette. L'autre a une machine qui fabrique de petits piquants rouges. Le troisième place les piquants sur sa tête. À droite du dessin, un 4e personnage représentant une cellule immunitaire. Il porte un chapeau de soldat et une épée. Il observe la scène avec attention.
Illustration: Jacques Goldstyn

Des cellules déguisées

En voyant ces cellules « déguisées », le système immunitaire apprend à reconnaître ces piquants et comment les détruire. Puis il garde cette information en mémoire. Si la personne vaccinée attrape le coronavirus par la suite, son corps saura le détruire tout de suite, avant que le virus puisse faire des dommages!

Et le petit bout d’ARN messager? Il est tout simplement détruit par le corps une fois sa mission accomplie.

Un nouveau type de vaccin

C’est la première fois qu’on utilise l’ARN messager dans les vaccins, mais les scientifiques étudient et travaillent avec l’ARN messager depuis des dizaines d’années.

Les vaccins à ARN messager sont plus rapides et plus faciles à fabriquer en grandes quantités que les vaccins traditionnels. Le désavantage, c’est qu’ils doivent être conservés à très basse température. Cela complique un peu l’organisation des campagnes de vaccination.

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis: