Choisis un thème!
Espace publicitaire

La science du hockey avec Carey Price

22 janvier 2020 - Bruno Lamolet Illustrations Jacques Goldstyn

Quel arrêt  ! Comment un gardien fait-il pour bloquer des rondelles lancées à la vitesse de l’éclair ? Découvre la science des réflexes ultrarapides avec Carey Price.

La réaction invisible 

Au hockey, les lancers sont si rapides que le gardien de but a à peine une microseconde pour réagir. Si on filmait la scène au ralenti pendant cette microseconde, que verrait-on ? La rondelle décolle. Elle file vers Carey Price. Pendant ce temps, le gardien reste immobile. Puis, après une fraction de seconde, il commence à bouger pour bloquer le lancer. Pourquoi ce temps d’immobilité ? C’est un délai inévitable appelé temps de réaction. Le cerveau de Carey Price est alors très actif. Clique sur les symboles pour en savoir plus  :

© Éric Bolté/Reuters

Un cerveau de pro 

Un lancer frappé effectué à 15 mètres du but peut atteindre le filet en seulement quatre dixièmes de seconde (0,4 seconde). Si un débutant garde le but, la rondelle risque de rentrer à l’intérieur avant qu’il ne bouge un poil. Son temps de réaction est trop long. Pourquoi ? Son cerveau peu expérimenté fonctionne par étapes. D’abord, il doit analyser la vitesse et la direction de la rondelle. Ensuite, il doit calculer les mouvements à effectuer.

De son côté, le cerveau de Carey Price a analysé des  milliers de lancers. Dès qu’il capte les images de la rondelle, il reconnaît sa trajectoire. Il sait alors exactement quelles instructions envoyer à ses muscles. Pas besoin de beaucoup d’analyses ! Temps de réaction pour bloquer la rondelle avec le gant : deux dixièmes de seconde (0,2 seconde). Et il reste assez de temps pour bouger le bras. Bien entraînés, les muscles réagissent au quart de tour. Ce geste automatique s’appelle un réflexe conditionné.

Le chemin le plus court

Pour un arrêt de la jambe, le temps de réaction est un peu plus long  que pour un arrêt du gant : 0,4 SECONDE. Pourquoi ? Parce que les instructions du cerveau doivent parcourir un chemin plus long.

Teste ton temps de réaction

Tu as besoin d’une règle de 30 cm et d’un ami :

1. Demande à ton ami de tenir la règle par le haut.

2.  Place ton pouce et ton index de chaque côté du 0 de la règle, mais ne la touche pas.

3. Sans t’avertir, ton ami lâche la règle et tu dois l’arrêter le plus rapidement possible en la pinçant entre tes doigts.

4.  Note la distance à laquelle tes doigts ont arrêté la règle. Plus elle est courte, plus ton temps de réaction est court.

Consulte ce tableau pour connaître ton temps de réaction :

La plupart des gens attrapent la règle après une chute de 15 à 25 cm. Une bonne concentration réduit le temps de réaction, mais la fatigue l’augmente. Pour le cerveau, attraper la règle demande moins de calculs qu’arrêter une rondelle. Le temps de réaction est donc plus court.

Et maintenant, découvre la science des patins et des lancers au hockey !

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

Une réponse à “La science du hockey avec Carey Price”