Choisis un thème!

Qu’est-ce qui rend accro aux jeux vidéo ?

21 novembre 2019 - Raphaëlle Derome

Tu adores les jeux vidéo ? Tu joues souvent, longtemps, et ça cause parfois des conflits avec tes parents ? C’est normal !

Cerveau immature

Les jeux vidéo sont conçus pour être accrocheurs, et il est tout à fait normal de vouloir continuer une activité agréable. Mais c’est le rôle de tes parents d’imposer des limites. Pourquoi ? Parce que c’est très difficile pour ton cerveau de le faire !

À ton âge, la partie du cerveau située juste derrière ton front (le lobe frontal) est encore immature. Le lobe frontal, c’est le responsable de l’autocontrôle. C’est lui qui t’aide à freiner les comportements impulsifs que tu pourrais regretter par la suite (insulter quelqu’un quand tu es en colère, jouer au lieu de faire tes devoirs, etc.).

Le lobe frontal se développe pendant l’adolescence et au début de l’âge adulte. Si tes parents ont plus de facilité à mettre fin à une course endiablée de Mario Kart, ce n’est pas parce qu’ils trouvent le jeu moins amusant, mais parce que le frein de leur cerveau est plus puissant que le tien !

Dans ton jeu, c’est toi qui décides !

Les jeunes ont peu de pouvoir dans leur vie quotidienne. Les parents leur disent à quelle heure se lever, se coucher, quoi manger… Et en classe, c’est le prof qui décide !

Mais le jeu est un espace de liberté. Dans un jeu, tu es libre d’explorer ou de créer des mondes imaginaires, tu choisis toi-même où aller, quelles stratégies utiliser… Ce sentiment de contrôle, de pouvoir décider toi-même, est très agréable ! Et ça, les adultes ont parfois tendance à l’oublier…

Quand la passion dérape

Vouloir jouer (et rejouer !), c’est normal. Mais chez une minorité de joueurs, le jeu vidéo devient aussi puissant qu’une drogue. Depuis l’an dernier, la dépendance aux jeux vidéo est même reconnue officiellement comme une maladie.

Chez ces joueurs malades, le cerveau s’est transformé et s’est habitué peu à peu au plaisir de jouer. C’est ce qu’on appelle la dépendance. Chez les joueurs dépendants, jouer une petite partie ne procure plus de plaisir.

Pour ressentir le même bien-être, ils doivent jouer de plus en plus. Et ils continuent malgré des conséquences négatives : chicanes avec la famille ou les amis, mauvais résultats scolaires, manque de sommeil, hygiène négligée, etc.

 

Pourquoi certains deviennent-ils dépendants?

Chez certains, le jeu vidéo devient une manière de fuir les difficultés ou d’oublier leurs problèmes. Avec les jeux en ligne, par exemple, on peut rapidement développer des amitiés avec d’autres joueurs. Plus on passe de temps à jouer, plus ces amitiés se renforcent.

Un jeune déjà isolé à l’école, ou victime d’intimidation pourrait s’isoler davantage en jouant beaucoup. Le jeu devient une manière (imparfaite, mais facile) de combler des besoins qui ne sont pas comblés dans la vraie vie : être apprécié par les autres, se sentir bon dans quelque chose…

Jouer sans limites

Certains jeux vidéo ont un univers limité et suivent un scénario précis. Une fois qu’on a réussi l’ensemble des tableaux ou sauvé la princesse, on peut décider de rejouer, mais ça devient vite répétitif.

Mais les jeux offrant un mode créatif comme Minecraft, ou les jeux multijoueurs comme World of Warcraft, sont « infinis ». On peut toujours construire quelque chose de nouveau, explorer un nouvel endroit, lancer de nouvelles quêtes…

Il faut apprendre à se mettre une limite !

À lire aussi :

Comment créer un jeu vidéo à succès
Tes jeux vidéo en orchestre

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

2 réponses à “Qu’est-ce qui rend accro aux jeux vidéo ?”

  1. William dit:

    Les jeux vidéo sont les choses les plus importantes dans ma vie! Vraiment ils le sont.

    • William dit:

      J’aime jouer à Brawl Stars et à Fortnite.