TAG_Facebook_Pixel
Choisis un thème!

Il y a 50 ans, l’homme marchait sur la Lune !

18 juin 2019 - Bruno Lamolet

NASA

 

Il y a 50 ans, l’homme posait le pied sur la Lune pour la première fois.

Les aventures spatiales ont pris leur envol au milieu du 20e siècle. En 1957, l’URSS (Union des républiques socialistes soviétiques), maintenant divisé en plusieurs pays, dont la Russie, a envoyé en orbite le premier satellite artificiel, Spoutnik. Puis, en 1961, ils ont envoyé le premier humain dans l’espace, Youri Gagarine.

À cette époque, les relations entre l’URSS et les États-Unis étaient mauvaises : c’était la guerre froide. En réaction aux exploits de l’URSS, le président John F. Kennedy, a lancé le programme Apollo. Le but ? Envoyer un humain sur la Lune avant la fin des années 1960.

La course à la Lune

Pour les Américains, aller sur la Lune, c’était à la fois scientifique et patriotique. Ils ne voulaient pas que les Soviétiques les battent encore une fois  ! Ils ont amélioré leurs fusées et entraîné des astronautes. Ils ont aussi envoyé des sondes sur et autour de la Lune pour étudier son environnement.

En décembre 1968, lors de la mission Apollo 8, des humains ont fait le tour de la Lune pour la première fois ! Au printemps suivant, les missions Apollo 9 et 10 ont ensuite servi de répétition générale à l’envoi d’astronautes sur la Lune.

Prêt au décollage

La fusée qui a propulsé les astronautes vers la Lune s’appelait Saturn 5. Elle mesurait 111 mètres de hauteur et pesait plus de 3 000 tonnes ! Même si sa technologie était ingénieuse, aujourd’hui, l’ordinateur d’un téléphone intelligent est 1 000 fois plus puissant que les ordinateurs qui ont envoyé des humains sur la Lune en 1969 !

NASA

Apollo 11, mission historique !

Le 16 juillet 1969 à 9 h 32, la fusée Saturn 5 décolle de Floride avec à son bord, les astronautes Neil Armstrong, Michael Collins et Buzz Aldrin. Plus de 500 millions de personnes assistent au lancement de la mission Apollo 11, à la télé ou à la radio.

À 65 km d’altitude, le 1er étage se détache et tombe dans l’océan. Le 2e étage emporte le reste de la fusée en orbite à presque 200 km d’altitude. La rotation de la Terre entraîne alors la fusée avec elle et lui donne un élan. Puis, le réacteur du 3e étage propulse la fusée hors de l’orbite terrestre et l’envoie vers la Lune à 40 000 km/h !

Lune en vue !

Le 19 juillet, les astronautes entrent en orbite autour de la Lune. Ils passent les 24 heures suivantes à préparer la suite de leur mission. Le 20 juillet, Neil Armstrong et Buzz Aldrin prennent place dans Eagle. En milieu de journée, Eagle se détache de Columbia et descend vers la surface lunaire. Michael Collins reste en orbite à bord de Columbia.

De gauche à droite : Neil Armstrong, Michael Collins et Buzz Aldrin. NASA

Alerte 1201 !

Après quelques minutes de descente, l’ordinateur d’Eagle envoie soudain une alarme : Alerte 1201 ! Faudra-t-il annuler l’alunissage si près du but ? Sur Terre, les ingénieurs analysent rapidement la situation et concluent qu’il s’agit d’un bogue plutôt inoffensif. Mais en attendant le feu vert de la Terre pour continuer la descente, le pilote Neil Armstrong a dépassé le site d’atterrissage prévu pour Eagle. Et le niveau de carburant diminue rapidement.

Par un hublot, Armstrong aperçoit un autre site possible pour alunir. Il y dirige Eagle. Quand le vaisseau lunaire se pose, ses réservoirs de carburant sont presque vides !

Un grand pas pour l’humanité

Aussitôt après l’atterrissage, Armstrong et Aldrin mettent deux heures pour préparer le décollage. Ils doivent être prêts à repartir sans délai en cas d’urgence ! Puis ils s’apprêtent à sortir d’Eagle.

Le 20 juillet 1969, à 21 h 56, Neil Armstrong pose le pied sur la surface de la Lune. Pour souligner ce moment historique, il déclare : « Un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l’humanité ! »

NASA

Une courte visite

Quelques minutes plus tard, Buzz Aldrin rejoint Armstrong à l’extérieur. Ils passent environ 2 heures 30 minutes à l’extérieur. Ils effectuent quelques analyses et ramassent un peu plus de 20 kg de roches lunaires.

Après plus de 21 heures sur la Lune, Eagle décolle vers Columbia. L’étage du train d’atterrissage est laissé au sol. Une fois les trois astronautes à bord de Columbia, l’étage de remontée d’Eagle est abandonné à son tour. Il s’écrasera plus tard sur la Lune.

Retour vers la Terre

NASA

 

Columbia est revenue sur Terre le 24 juillet. Le module de service a été largué à son tour et il s’est désintégré en entrant dans l’atmosphère. De la fusée de 111 mètres qui avait décollé cinq jours plus tôt, il ne restait que la minuscule capsule de commande. Sans moteur, elle s’est laissée tomber vers la Terre. Une fois dans l’atmosphère, elle a déployé ses parachutes et a amerri dans l’océan Pacifique, près d’Hawaï. Un navire de la marine américaine a alors récupéré la capsule et ses occupants.

Tout est encore là aujourd’hui, même les traces de pas ! Il n’y a pas d’atmosphère sur la Lune, donc pas de vent pour les effacer.

Depuis, cinq autres missions Apollo se sont rendues sur la Lune. Et dix autres astronautes, tous américains, ont foulé le sol lunaire. La dernière fois, c’était en décembre 1972.

Et dans le futur…

Station lunaire en construction

Boeing

 

Depuis les années 2000, la Lune suscite à nouveau beaucoup d’intérêt. Plusieurs pays envoient des robots sur la Lune, ou en orbite, surtout les États-Unis et la Chine. Il n’y a pas de plan pour des missions humaines sur la Lune avant plusieurs années. Par contre, il est prévu de construire une station lunaire en orbite, nommée Gateway, pour 2026.

Le Canada, fournira un bras robotisé intelligent. Il sera installé à l’extérieur de la station pour effectuer la maintenance, déplacer de l’équipement, assister des astronautes, mener des expériences ou recevoir des astronefs.

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

Une réponse à “Il y a 50 ans, l’homme marchait sur la Lune !”

  1. Simon dit:

    Je pense que nous allons retourner sur la Lune parce que ça fait longtemps qu’on est allés là-bas. 🙄