Choisis un thème!

Vaccin contre virus

25 mai 2020 - Bruno Lamolet

Illustration : Jacques Goldstyn

 

Pour vaincre le coronavirus, il faut un vaccin. Des milliers de scientifiques y travaillent d’arrache-pied.

Quand une bande de microbes, comme le coronavirus, nous attaque, notre corps mobilise son armée : les cellules immunitaires. Ces cellules soldates cherchent les points faibles des microbes envahisseurs. Dès qu’elles les ont trouvés, elles lancent une contre-attaque. Et on guérit !

Après la victoire, les cellules immunitaires gardent en mémoire les points faibles des microbes neutralisés. Si un jour ils tentent un retour, les cellules immunitaires ne perdront pas de temps à les analyser. Elles se jetteront aussitôt sur eux sans pitié. Et toi, tu n’auras même pas été malade !

Un vaccin, c’est une simulation d’attaque microbienne. Les cellules immunitaires apprennent les points faibles de ce microbe, mais sans subir la maladie. Alors, si un jour les microbes attaquent vraiment, les cellules seront déjà prêtes et riposteront aussitôt.

Les vaccins sont essentiels contre les microbes dangereux. Si les cellules immunitaires ne se sont pas entraînées contre eux avec un vaccin, elles ne contre-attaqueront ni assez vite ni assez fort. Les microbes auront le temps de causer des blessures importantes aux organes visés. La personne tombera gravement malade. Elle risquera même d’en mourir. Heureusement, c’est rare.

Apprendre à se défendre

Que mettre dans un vaccin pour que les cellules immunitaires apprennent les points faibles d’un microbe ? Le microbe lui-même ! Mais après l’avoir rendu inoffensif, pour éviter que le vaccin donne la maladie qu’on veut prévenir !

Illustration : Jacques Goldstyn

Les points faibles des microbes

Les points faibles des microbes sont des molécules sur leur enveloppe. Elles sont très différentes des molécules humaines. Ces différences permettent aux cellules immunitaires d’identifier rapidement les microbes comme des intrus à éliminer.

Ces molécules points faibles s’appellent des antigènes. Les cellules immunitaires ciblent ces antigènes pour neutraliser les microbes. Quand les cellules immunitaires se souviennent d’un microbe qu’elles ont déjà repoussé, elles se souviennent en fait de ses antigènes.

Pour entraîner des cellules immunitaires contre un microbe, un vaccin doit donc contenir les antigènes de ce microbe. De plus, chaque espèce de microbe a des antigènes différents. Chaque vaccin protège donc seulement contre une espèce de microbe à la fois.

Il existe deux grandes familles de vaccins :

Les vaccins vivants

Les scientifiques forcent le microbe à se multiplier jusqu’à ce que des microbes affaiblis et inoffensifs apparaissent par évolution, mais gardent leurs antigènes intacts. Ou bien, ils exposent les microbes à des substances chimiques qui les affaiblissent.

Une méthode récente consiste à greffer des antigènes du microbe à un virus différent et inoffensif.

Les vaccins inertes

Ici, les scientifiques tuent le microbe sans abîmer ses antigènes, en le chauffant par exemple. Le vaccin est alors constitué de cadavres de microbes. D’autres vaccins contiennent seulement des morceaux de microbes avec des antigènes. Des vaccins plus récents comprennent uniquement des antigènes, sans morceau de microbe.

Illustration Jacques Goldstyn

Quelle méthode choisir pour faire un vaccin ?

Les scientifiques ne savent pas à l’avance quelle méthode produira le vaccin le plus efficace et le plus sécuritaire. Ça dépend du microbe et chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients.

Par exemple, les vaccins inertes contenant seulement des antigènes provoquent généralement moins d’effets secondaires que des microbes rendus inoffensifs. En revanche, c’est plus rapide de produire rapidement de grandes quantités de vaccins avec des microbes rendus inoffensifs.

Le vaccin passe ses examens

Une fois qu’on a produit un vaccin expérimental, il faut déterminer s’il est sécuritaire, à quelle dose l’utiliser et quel est son niveau d’efficacité. Pour cela, il faut suivre des étapes bien précises. Si le vaccin expérimental échoue à une étape, on l’abandonne. Et il faut alors développer un nouveau vaccin expérimental à tester.

Tests de laboratoire

Les scientifiques s’assurent que le vaccin fonctionne chez des animaux et qu’il est sans danger pour eux.

Tests cliniques

À chaque phase, les scientifiques vérifient les effets secondaires. S’ils sont fréquents, ils sont détectés lors des premières phases. Lors des phases suivantes, comme le nombre de personnes augmente, on détecte les effets secondaires plus rares. Si les effets secondaires sont trop nuisibles, il faut renoncer à ce vaccin expérimental.

PHASE 1 :

Le vaccin est-il sécuritaire ? Les scientifiques donnent le vaccin à des volontaires pour savoir s’ils cause des effets secondaires fréquents et graves.
Participants : entre 20 et 80, en bonne santé

PHASE 2 :

Comment donner le vaccin ? Combien d’injections donner ? Quelle quantité de vaccin par injection ? Les scientifiques cherchent la façon la plus efficace pour stimuler les cellules immunitaires.
Participants : entre 50 et 500 volontaires

PHASE 3 :

Le vaccin est-il efficace ? Pour le savoir, les scientifiques comparent un groupe de personnes qui a reçu le vaccin expérimental avec un groupe qui a reçu un faux vaccin inoffensif. Ces groupes de personnes sont équivalents. La seule différence entre les deux, c’est le vaccin reçu.

La phase 3 se déroule dans une région où le microbe est très présent. Les participants de l’étude y sont donc exposés. Si le vaccin expérimental est efficace, il y aura beaucoup moins de malades dans le groupe « vaccin expérimental » que dans le groupe « faux vaccin ».
Participants : entre 1 000 et 10 000 volontaires

APPROBATION

Les spécialistes du gouvernement analysent les études. Ils jugent si le vaccin est suffisamment sécuritaire et efficace. Si oui, on peut alors le fabriquer en grande quantité et l’utiliser pour tous.

PHASE 4

Le vaccin protège-t-il longtemps ? Une fois le vaccin donné à la population, on continue à suivre les patients pour détecter des effets secondaires rares et bien évaluer la durée de protection du vaccin.

Et les jeunes ? Un vaccin expérimental est d’abord testé sur des adultes. S’il est sécuritaire, on le teste sur des adolescents, puis sur des enfants et en dernier sur des bambins.

Mission collective

Aucun vaccin ne protège tout le monde. Pourquoi ?

D’une personne à l’autre, les cellules immunitaires ont des forces et des faiblesses différentes. Chez certaines personnes, ces cellules sont mal équipées pour profiter d’un vaccin en particulier.

Chez les personnes âgées, les cellules immunitaires s’entraînent moins efficacement pour certains vaccins. Certaines maladies dérèglent ou affaiblissent les cellules immunitaires. Dans ce cas, ces cellules ne peuvent plus s’entraîner convenablement. Pour se protéger contre les microbes, toutes ces personnes vulnérables comptent sur les autres.

Plus il y a de gens protégés contre une maladie infectieuse, plus le microbe a du mal à se propager et donc à atteindre des personnes non protégées. C’est l’immunité de groupe. Quand tu te fais vacciner, tu protèges aussi les personnes vulnérables, qui ne peuvent pas être protégées par un vaccin.

La course contre le coronavirus

Pour développer un vaccin sécuritaire et efficace, il faut souvent dix ans. Dans le cas du nouveau coronavirus, si les scientifiques ne rencontrent pas de problèmes importants, ça pourrait prendre seulement un an et demi.

Pourquoi ? Parce qu’un très grand nombre de scientifiques se coordonnent à travers le monde pour concevoir un vaccin. On leur a fourni rapidement beaucoup de ressources. Ils travaillent donc sur plusieurs pistes en même temps et avec de l’équipement très performant. Ces scientifiques comptent aussi sur les connaissances déjà acquises sur d’autres coronavirus, qui ressemblent beaucoup à celui de la COVID-19.

Des médicaments contre la COVID-19 ?

Pour trouver un nouveau médicament contre la COVID-19, ça pourrait prendre une douzaine d’années. En attendant, les scientifiques testent des médicaments déjà existants. Ces médicaments sont utiles contre d’autres virus, ou contre le genre de dommages causés par le nouveau coronavirus.
Ils testent aussi un vaccin bien connu contre la tuberculose, le BCG. Sans vacciner contre la COVID-19, il pourrait protéger en stimulant les cellules immunitaires.

Comme tous ces produits sont connus, pas besoin de refaire tous les tests cliniques. Souvent, les scientifiques les testent contre la COVID-19 directement à la phase 3 ! On économise ainsi beaucoup de temps.

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

52 réponses à “Vaccin contre virus”

  1. Charlotte dit:

    👍👍👍👍👍👍👍👍👍 j’ai appris beaucoup plus sur les vaccins. C’est trop cool!

    • Florence dit:

      Oui je suis d’accord avec toi, tu as un très beau nom ☺

    • Sharan dit:

      J’ai appris beaucoup sur des vaccins contre le virus.

    • Michaella dit:

      Oui, j’ai bien tout compris sur les vaccins.

    • Ulysse Labrie dit:

      Par contre, ça va prendre beaucoup de temps avant qu’on trouve un bon vaccin 👍

    • Florence dit:

      Je ne comprends pas pk tu a mis un emoji comme ça 😦😐un des deux

  2. Mathis dit:

    J’aime beaucoup l’article, très cool.

    • Océane dit:

      Oui je suis d’accord avec toi 🙂

  3. adam dit:

    lol c’est niceeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee?

  4. kely dit:

    J’ai appris, mais j’ai tout eu zéro avec mes réponses 0-0 :0 eww💩

  5. Remas dit:

    J’ai appris beaucoup sur les vaccins, c’est très cool!
    Remas, nous avons traduit ton commentaire, car notre site est en français.

  6. Océane dit:

    J’ai beaucoup appris sur les vaccins 👍👍
    C’est trop cool, merci de m’avoir appris ça.

  7. Océane dit:

    J’ai bien aimé et j’ai appris en même temps. Merci beaucoup!

  8. Kevin Andino-Carvalho dit:

    Moi je pense que les scientifiques font de leur mieux, mais pour être sûrs que le Coronavirus disparaisse de nos vies, il faudrait la collaboration de tout le monde et des encouragements pour donner un second souffle aux scientifiques en ces temps très difficiles ALLEZ LES SCIENTIFIQUES, NE LÂCHEZ PAS! LE MONDE ENTIER COMPTE SUR VOUS!!! VIVE LA VIE 😁😁😁😇😇😇🧑👴🧓🐶🐕🌍🌎🌏🏨🏨🏨🇦🇨🇦🇴🇦🇪🇦🇫🇦🇬🇦🇮🇦🇱🇦🇲🇦🇴🇦🇶🇦🇷🇦🇸🇦🇹🇦🇺🇦🇼🇦🇽🇦🇿🇧🇦🇧🇧🇧🇩🇧🇪🇧🇫🇧🇬🇧🇭🇧🇮🇧🇯🇧🇱🇧🇲🇧🇳🇧🇴🇨🇦🇧🇷🇧🇸🇧🇹🇧🇼🇧🇾🇧🇿🇨🇦🇨🇨🇨🇩🇨🇫🇨🇬🇨🇭🇨🇮🇨🇰🇨🇱🇨🇲🇨🇳🇨🇴🇨🇷🇨🇺🇨🇻🇨🇼🇨🇽🇨🇾🇨🇿🇩🇪🇩🇯🇩🇰🇩🇲🇩🇴🇩🇿🇪🇨🇪🇪🇫🇯🇪🇭🇫🇲🇪🇸🇪🇹🇪🇺🇫🇮🇫🇯🇫🇰🇫🇲🇫🇴🇫🇷🇬🇦🇬🇧🇬🇩🇬🇪🇬🇫🇬🇬🇬🇭🇬🇮🇬🇱🇬🇲🇬🇳🇬🇵🇬🇶🇬🇷🇬🇸🇬🇹🇬🇺🇬🇼🇬🇾🇭🇰🇭🇲🇭🇳🇭🇷🇭🇹🇭🇺🇮🇨🇮🇩🇮🇪🇮🇱🇮🇲🇮🇳🇮🇴🇮🇶🇮🇷🇮🇸🇮🇹🇯🇪🇯🇲🇯🇴🇯🇵🇰🇪🇰🇬🇰🇭🇰🇮🇰🇲🇰🇳🇰🇵🇰🇷🇰🇼🇰🇾🇰🇿🇱🇦🇱🇧🇱🇨🇱🇮🇱🇰🇱🇷🇱🇸🇱🇹🇱🇺🇱🇻🇱🇾🇲🇦🇲🇨🇲🇩🇲🇪🇲🇬🇲🇭🇲🇰🇲🇱🇲🇲🇲🇳🇲🇴🇲🇵🇲🇶🇲🇷🇲🇸🇲🇹🇲🇺🇲🇻🇲🇼🇲🇽🇲🇾🇳🇱🇳🇦🇳🇨🇳🇪🇳🇫🇳🇬🇳🇮🇳🇱🇳🇴🇳🇵🇳🇷🇳🇺🇳🇿🇴🇲🇵🇦🇵🇪🇵🇫🇵🇬🇵🇭🇵🇰🇵🇱🇵🇲🇵🇳🇵🇷🇵🇸🇵🇹🇵🇼🇵🇾🇶🇦🇷🇪🇷🇴🇷🇸🇷🇺🇷🇼🇸🇦🇸🇧🇸🇨🇸🇩🇸🇪🇸🇬🇸🇭🇸🇮🇸🇰🇸🇱🇸🇲🇸🇳🇸🇴🇸🇷🇸🇸🇸🇹🇸🇻🇸🇽🇹🇭🇸🇿🇹🇦🇹🇨🇹🇩🇹🇫🇹🇬🇹🇭🇹🇯🇹🇰🇹🇱🇹🇲🇹🇳🇹🇴🇹🇷🇹🇹🇹🇻🇹🇼🇹🇿🇺🇦🇺🇬🇺🇳🇺🇸🇺🇾🇺🇿🇻🇦🇻🇨🇻🇪🇻🇬🇻🇮🇻🇳🇻🇺🇼🇫🇼🇸🇽🇰🇾🇪🇾🇹🇿🇦🇿🇲🇿🇼🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿🏴󠁧󠁢󠁷󠁬󠁳󠁿 !!! Au fait J’AI 12 ANS !!!

    • Les Débrouillards dit:

      Merci, Kevin, de ce merveilleux message adressé aux scientifiques du monde entier! Espérons qu’ils seront nombreux à le recevoir!

    • kyle dit:

      WOW! ton message est très bon 👍

    • Michaella dit:

      Oui, c’est vrai, j’aime!

    • Doriane Girard dit:

      OUI TOUT À FAIT D’ACORD, CONTRIBUONS MERCI!!!!💪 💡 💡 👍 😀

    • Gloria dit:

      Tu as raison et ton message est cool!

    • Elyana Toledo dit:

      Merci, je ne suis pas scientifique, mais merci pour ton support, mais il y a une chose… IL N’Y A PAS LE MEXIQUE, MON PAYS! 😡 moi j’ai 11 ans

  9. Sara dit:

    Wow! J’ai appris vraiment beaucoup de choses sur les vaccins. Grâce à eux, le coronavirus sera parti 🙂

  10. Rose dit:

    Moi, je me suis fait vacciner quand j’avais 3 ans.

  11. Jessica Assad dit:

    J’ai vraiment beaucoup appris sur les vaccins. J’ai hâte que les scientifiques trouvent un vaccin contre le coronavirus!

    • sophia dit:

      Oui, pareil!! J’ai trop hâte de revoir mes amies 😀 😀

  12. Sam-Jérome dit:

    Je ne sais pas combien de temps ça va durer.

  13. samuel dit:

    LÂCHEZ PAS, LES SCIENTIFIQUES, TOUT LE MONDE COMPTE SUR VOUS!

  14. Alex dit:

    J’ai appris beaucoup de choses sur la covid ❗ ❗

  15. jade dit:

    J’ai appris plein de nouvelles choses 👍👍👍

  16. Doriane Girard dit:

    Pourquoi ha ha? Elle a eu tout mal et pourtant elle a appris??? 😐

    • Elyana Toledo dit:

      Je veux rire, mais je ne suis pas sûre si je devrais : 😆

  17. Doriane Girard dit:

    💪💪👍👍👍 😀 😀 😀 MERCI BEAUCOUP!!!

  18. olivier dit:

    C’est vraiment intéressant, continuez comme ça.

  19. jadana dit:

    Comment vous avez trouvé le vaccin contre le virus?

    • Les Débrouillards dit:

      Bonjour Jadana,
      Le vaccin n’a pas encore été trouvé. Il y a des centaines de scientifiques qui y travaillent à travers le monde. Certains vaccins sont en ce moment testés, mais leur efficacité n’a pas encore été prouvée.

  20. Mariana dit:

    J’ai beaucoup appris sur les vaccins et c’est sûr que les scientifiques vont en trouver un. Mais en attendant, pour tous les Débrouillards… on ne lâche pas parce que, n’oubliez pas, ÇA VA BIEN ALLER! 🌈
    🌈🌈

    • Elyana Toledo dit:

      Tu as raison!! Plus Black Lives matter ❗ 🙂 🙂

  21. Elyana Toledo dit:

    J’ai adoré le texte des Débrouillards Vaccin contre virus 😎