Choisis un thème!

Comment détecter une fausse nouvelle?

21 août 2020 - Annie Labrecque

On te dévoile les quatre principaux ingrédients d’une fausse nouvelle. Deviens un expert de la chasse aux informations trompeuses et découvre comment détecter une fausse nouvelle !

As-tu déjà vu passer une nouvelle comme celle-ci ?

Un exemple de fausse nouvelle

PREMIER INGRÉDIENT : l’effet wow !

Un article qui prévient que la Terre va se faire écraser, une publicité qui vante les mérites d’un médicament miraculeux ou qui dénonce vertement une espèce de poisson… C’est trop beau ou trop gros pour être vrai ? Voilà le signal que tu es peut-être face à une information trompeuse !

Une fausse nouvelle provoque souvent une réaction. Selon Ève Beaudin, journaliste au Détecteur de rumeurs de l’Agence Science-Presse, lorsqu’une nouvelle nous choque ou nous fait peur, « nos émotions ont tendance à court-circuiter un peu notre esprit critique. »

Si, dans une publicité, tu vois un produit, très ancien ou tout récent, présenté comme un traitement qui guérit presque tout et sans effets secondaires, méfie-toi ! Ce sont des éléments qui devraient te mettre la puce à l’oreille.

DEUXIÈME INGRÉDIENT : une nouvelle qui fait notre affaire

Pourquoi croit-on plus facilement certaines fausses nouvelles ? « C’est souvent parce que celles-ci nous plaisent et confirment ce que l’on pense déjà. On appelle cela le biais de confirmation », explique Ève Beaudin. « On croit davantage les informations qui font notre affaire », ajoute-t-elle.

TROISIÈME INGRÉDIENT : beaucoup de flou et basé sur l’opinion d’une personne

Tu lis quelque chose d’ambigu et qui s’appuie sur l’opinion de quelqu’un ? Avant de partager une nouvelle inusitée avec tes amis et ta famille, prends garde ! À moins d’être validée par des journalistes, des experts ou des médias crédibles, elle est rarement vraie.

« Une opinion est difficile à vérifier ! À l’inverse, on peut facilement retrouver l’origine d’un fait », souligne Ève Beaudin. Et s’il manque des détails ou des précisions qui rendent impossible de retracer la source de l’information, c’est signe que quelque chose cloche !

QUATRIÈME INGRÉDIENT : une image ou une vidéo truquées

Ton meilleur ami partage la photo d’un dauphin en pleine ville. Elle semble vraie, mais il existe des applications pour truquer facilement une image ou une vidéo.

D’autres personnes malicieuses s’amusent à prendre une photo et la placent ensuite dans un contexte différent et l’utilisent ensuite avec un texte qui n’a aucun rapport.

Pour vérifier si une photo est véridique ou trouver sa vraie date de publication, cherche-la sur le web avec des outils comme ceux-ci :

Les bons réflexes pour repérer une fausse nouvelle

Aiguise ton sens critique ! Lis la nouvelle en entier. Méfie-toi si cela provient des réseaux sociaux ou d’un site web que tu ne connais pas. Tu as un doute ? Vérifie cette information sur des sites web de médias crédibles (Radio-Canada, La Presse, L’Actualité, Le Devoir, Le Soleil, l’Agence Science-Presse…).

Parfois, une fausse nouvelle est accompagnée d’une photo impressionnante. Souvent, cette photo est vraie, mais en réalité, elle a été prise des années auparavant à un autre endroit. Aucun rapport avec ce qui est écrit !

Partage intelligemment ! Prends un peu de recul avant de partager quelque chose avec tes amis.

 

Pour tester tes connaissances, viens faire notre quizz !

Laisse-nous un message

dis-nous ce que tu en penses

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Ton adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont requis:

Une réponse à “Comment détecter une fausse nouvelle?”

  1. Ryan dit:

    Je trouve que c’est des bons conseils pour ne pas tomber dans le panneau.